Les salaires de la pauvreté

Résumé : Tous les partenaires sociaux ont leur part de responsabilité dans la pérennité du phénomène des bas salaires. La fixation de salaires minima a été tolérée plutôt qu'intégrée dans les différentes politiques visant à endiguer l'extension de la pauvreté due aux bas salaires. Travaillistes et syndicats ont toujours accordé une place importante à la convention collective dans l'élaboration des politiques des revenus car elle est au cœur de la relation qui les unit. Les conservateurs, en revanche, surtout depuis 1979, ont tout mis en œuvre pour libérer le marché de l'emploi, privilégiant ainsi la négociation directe entre employés et employeurs. En marge du développement du Welfare State, les pouvoirs publics ont mis en place une stratégie d'interaction entre allocations sociales et salaires pour pallier les situations de pauvreté les plus flagrantes. Pourtant, subventionner les salaires qui n'assurent pas un niveau de vie décent revient à les cautionner. Les Wages Councils nous offrent la possibilité de mesurer l'efficacité de la protection statutaire des salaires et les limites de la convention collective mais ne doivent pas faire oublier le fait que de nombreux actifs, parmi les plus marginalisés, échappent à tout contrôle. Ce sont véritablement les plus pauvres de l'économie britannique.
Type de document :
Article dans une revue
Revue française de civilisation britannique, CRECIB - Centre de recherche et d'études en civilisation britannique, 2000, 11 (1), pp. 81-100
Liste complète des métadonnées

https://hal-clermont-univ.archives-ouvertes.fr/hal-01017425
Contributeur : Timothy Whitton <>
Soumis le : jeudi 3 juillet 2014 - 13:49:57
Dernière modification le : mercredi 28 février 2018 - 17:06:03
Document(s) archivé(s) le : vendredi 3 octobre 2014 - 10:50:42

Fichiers

pub15.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01017425, version 1

Collections

Citation

Timothy Whitton. Les salaires de la pauvreté. Revue française de civilisation britannique, CRECIB - Centre de recherche et d'études en civilisation britannique, 2000, 11 (1), pp. 81-100. 〈hal-01017425〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

427

Téléchargements de fichiers

168