Mouvements paupéro-évangéliques, Wanderprediger, Lebensreform... : pour une grammaire du « réveil » religieux

Résumé : L’historien médiéviste sait bien que les mouvements dits « paupéro-évangéliques » des XIIe-XIIIe siècles, prônant une vie de pauvreté sur le modèle des apôtres, furent autant des réponses à une exigence de réforme religieuse que des réactions aux mutations socio-économiques du temps. Ils exprimèrent donc pleinement une volonté de vivre « autrement ». Au XVe siècle, d’autres mouvements, en Bohême notamment, développèrent un discours et des pratiques censés incarner l’Église primitive ; mais face à eux, les prédicateurs charismatiques de l’Observance, partisans d’un retour des clercs réguliers dans une plus grande fidélité à la Règle, furent aussi, main dans la main avec les pouvoirs civils, d’actifs promoteurs d’une réforme religieuse qui fût véritable régénération sociale et débouchât sur l’achèvement d’une societas christiana caractérisée par l’uniformité et l’obéissance.De tels phénomènes ont reposé, au moins en partie, sur ce que l’on appelle aujourd’hui le « réveil » religieux, c’est-à-dire l’affirmation, en une piété démonstrative et affective, d’une foi plus engagée dans le monde et moins routinière, revivifiée par la conversion et l’appel à la pénitence, la lecture littérale du texte sacré et le désir de le diffuser. À ce titre, ils portent en eux la même ambiguïté que ceux qui ont éclos en Allemagne, dans la mouvance de la Lebensreform, au tournant des XIXe-XXe siècles : chercher à savoir s’ils ont constitué les manifestations d’une « modernité » ou des réactions face à la « modernité » n’a guère de sens et mène très vite à des contradictions. Ce qui frappe, en revanche, c’est la communauté de thèmes et de moyens qui peut être mise en lumière, a fortiori pour le contexte spécifique des années 1920, lorsque certaines régions allemandes furent parcourues par des prédicateurs, les « Saints de l’Inflation » (Inflationsheilige), mettant en branle les mêmes processus que les Wanderprediger de la fin du Moyen Âge.Les phénomènes de masse liés à l’exercice de la prédication (miracles, conversions, influence sur la vie sociale et publique) ont donc traversé les siècles. Ils peuvent inciter le médiéviste, ou plus largement l’historien spécialiste du fait religieux, à mettre en perspective certains mouvements apparus à l’époque contemporaine, notamment en Allemagne où la crise économique, sociale et morale teinta fortement de religiosité, voire d’attente messianique et millénariste les aspirations à l’anders leben du début du XXe siècle. Une telle approche contribue à rassembler les éléments constitutifs d’une grammaire du réveil religieux, que l’on peut également distinguer dans les mouvements dits « néo-pentecôtistes » florissants depuis une quarantaine d’années.
Type de document :
Communication dans un congrès
Allemagne recto-verso, portrait d'un voisin méconnu, Oct 2013, Clermont-Ferrand, France. 2013
Liste complète des métadonnées


https://hal-clermont-univ.archives-ouvertes.fr/hal-01085061
Contributeur : Camille Meyer <>
Soumis le : jeudi 20 novembre 2014 - 16:31:14
Dernière modification le : mardi 3 février 2015 - 15:13:52
Document(s) archivé(s) le : lundi 23 février 2015 - 08:50:45

Fichier

mouvements_paupéro-évangéli...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01085061, version 1

Collections

Citation

Ludovic Viallet. Mouvements paupéro-évangéliques, Wanderprediger, Lebensreform... : pour une grammaire du « réveil » religieux. Allemagne recto-verso, portrait d'un voisin méconnu, Oct 2013, Clermont-Ferrand, France. 2013. <hal-01085061>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

327

Téléchargements du document

459