Universalisme, particularisme et citoyenneté dans les Iles britanniques

Abstract : Dans les débats français sur la citoyenneté, les sociétés " anglo-saxonnes " servent souvent de contre-modèle permettant aux uns et aux autres de se rassurer et de réaffirmer collectivement la supériorité du modèle républicain français. Le modèle " anglo-saxon " obéirait aux règles d'un " communautarisme " obscurantiste, alors que la société française obéirait à celle d'un " universalisme " éclairé. Les sociétés " anglo-saxonnes " ne seraient que des agrégats de communautés dont chacune obéirait à des lois particulières et ou l'idée de "communauté nationale " serait quasi absente.
Type de document :
Direction d'ouvrage, Proceedings, Dossier
Martine Spensky. France. L'Harmattan, 258 p., 2000
Liste complète des métadonnées

https://hal-clermont-univ.archives-ouvertes.fr/hal-01130126
Contributeur : Martine Spensky <>
Soumis le : mercredi 11 mars 2015 - 11:30:42
Dernière modification le : jeudi 8 septembre 2016 - 16:59:37

Identifiants

  • HAL Id : hal-01130126, version 1

Collections

Citation

Martine Spensky. Universalisme, particularisme et citoyenneté dans les Iles britanniques. Martine Spensky. France. L'Harmattan, 258 p., 2000. 〈hal-01130126〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

266