Entre nation et tribus : diversité culturelle et linguistique en Algérie

Résumé : Théoriquement il existe en Algérie une communauté nationale fondée sur des principes politiques, issus pour l'essentiel du modèle jacobin homogène et centralisateur, et régie par des lois. D'où une citoyenneté accordée juridiquement sous la responsabilité de l'Etat-nation. Le produit en est un « sujet de droit », abstrait, auquel est également reconnue une part de souveraineté politique. Enfin, la constitution stipule une certaine diversité notamment dans son préambule et dans l'article 3 bis introduit en 2002, selon lequel « le tamazight est également langue nationale… » à côté de la langue officielle (l'arabe). Or cette dernière modification constitutionnelle, rendue possible par la mobilisation – sous le mode de l'émeute – ne fait qu'entériner mais partiellement le caractère multiculturel de la société algérienne et traduit de ce fait un rapport problématique de l'Etat à la nation. En effet l'Etat considère que l'intégration politique dans la nation prime toute expression régionale ou communautaire. Cependant, dans ce refoulement des cultures dites régionales ou régionalistes, l'Etat reproduit de fait l'exclusion pratiquée par le pouvoir colonial et contre laquelle les nationalistes algériens s'étaient soulevés. C'est ce rapport, avec sa dimension historique, qui pose un problème politique notamment pour la prise en charge effective de la diversité culturelle et linguistique, conformément à une identité (culturelle) plurielle explicitement mentionnée dans l'exposé des motifs de la constitution. Ayant des fondements historiques et religieux, cette identité plurielle peut se concevoir comme une unité politique dans la pluralité culturelle. C'est là aussi, par hypothèse, toute la difficulté du « mouvement des âarouch » – organisation traditionnelle, fondée d'abord sur la représentation tribale, villageoise et régionale-à produire une influence politique immédiate en dehors de la seule région de Kabylie.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
James Cohen, Martine Spensky. Citoyenneté et diversité, EHIC Presses Universitaires Blaise Pascal, pp.283-304, 2009, 978-2-84516-394-2. 〈http://ehic.univ-bpclermont.fr/article58.html〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [12 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-clermont-univ.archives-ouvertes.fr/hal-01323751
Contributeur : Ahmed Ghouati <>
Soumis le : mardi 31 mai 2016 - 20:13:44
Dernière modification le : jeudi 18 janvier 2018 - 02:26:32

Fichier

Entre nation et tribus ghouati...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01323751, version 1

Collections

Citation

Ahmed Ghouati. Entre nation et tribus : diversité culturelle et linguistique en Algérie. James Cohen, Martine Spensky. Citoyenneté et diversité, EHIC Presses Universitaires Blaise Pascal, pp.283-304, 2009, 978-2-84516-394-2. 〈http://ehic.univ-bpclermont.fr/article58.html〉. 〈hal-01323751〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

340

Téléchargements de fichiers

517