Les très petites communes françaises : de la cellule économique de base à la forme idéologique

Abstract : Parmi les 36 000 communes françaises, près d'un millier comptent moins de 50 habitants. Les communes très peu peuplées se maintiennent depuis de nombreuses décennies, mais elles ont beaucoup changé. Ces changements ne sont pas toujours les mêmes que dans les communes plus peuplées. Nous avons retenu trois leviers fondamentaux de changement : - l'évolution des problématiques de la ruralité et des modalités d'appartenance au territoire : la localités périphérique de base a perdu ses fondements économiques, mais continue à se justifier sur un socle identitaire et historique ; - les statuts et compétences de la maille municipale : l'avènement des territoires de projet ne résout pas la quête illusoire de l'optimum territorial ; en réalité, les plus petites communes ont perdu moins de fonctions que les plus gros villages, car elles en avaient déjà peu ; - les recompositions de la maille locale, en particulier le développement récent des communes nouvelles : ce dernier tend à mettre en évidence une relative résistance des localités les moins peuplées.
Type de document :
Article dans une revue
POUR (Revue du GREP, groupe de recherche pour l'éducation et la prospective), 2016, Appartenance, territoire et ruralité, pp.193-200. 〈www.revuepour.fr〉. 〈10.3917/pour.228.0193 〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-clermont-univ.archives-ouvertes.fr/hal-01376821
Contributeur : Jean-Baptiste Grison <>
Soumis le : mercredi 5 octobre 2016 - 16:38:36
Dernière modification le : jeudi 23 février 2017 - 15:22:16

Identifiants

Citation

Jean-Baptiste Grison. Les très petites communes françaises : de la cellule économique de base à la forme idéologique. POUR (Revue du GREP, groupe de recherche pour l'éducation et la prospective), 2016, Appartenance, territoire et ruralité, pp.193-200. 〈www.revuepour.fr〉. 〈10.3917/pour.228.0193 〉. 〈hal-01376821〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

116